Chloé

Un grand merci à Chloé qui a accepté de nous parler d’une de ses journée type publiquement. Il faut beaucoup de courage pour faire ça, en espérant que se témoignage aidera à faire comprendre mieux c’est quoi de vivre avec un trouble alimentaire.

Témoignage :

je m’appel chloé, j’ai 18 ans et je souffre d’anorexie et de boulimie.
Si je devais vous décrire une journée type chez moi ce serai comme ça : à peine les yeux ouvert que je pense déjà à monter sur la balance soit impatiente soit angoissé

en cas de crise l’aveil.. J’espère avoir perdu du poids encore.. Je sors de mon lit, me dirige vers la balance, je monte dessus, je ferme les yeux et j’attends.. Selon le poids affiché je mangerai soit max 800 kcal dans la journée soit moins… Je vais ensuite petit déjeuner et me voilà à peine levé que je fais déjà des maths..  »une banane 100 kcal, un thé sans sucre 4 kcal »… Je me rend en cours et je recommence déjà à compter.. Je cherche quel repas sera le moins calorique pour le midi.. Je refuse toute invitation à manger chez des copines, en pretextant que j’ ai oubli tel chose chez moi, que ma mère mange avec moi exceptionnellement.. Puis de retour en cours je culpabilise d’avoir mangé, je touche discrètement ma graisse et ça m’écoeure alors je me répète  »ce soir tu ne mangera que des legumes et surtout pas de crise ».. Quand il est l’ heure de rentrer j’angoisse car je sais que c’est à ce moment que je fais mes crises… Quand c’est le cas je ne pense qu’à manger je ne peux pas m’arreter, je mange comme une grosse vache jusqu’à avoir envie de vomir… Quand personne est chez moi je vais vomir quand il y a quelqu’un je vais pleurer comme si cela aller arranger les choses… Puis je me dis qu’il faut que je rattrappe cette connerie et je me met à faire du sport comme une malade… Je vais ensuite me peser et c’est la cata.. Je me regarde dans le mirroir et putain qu’est ce que je suis grosse… A force de faire toute ces conneries mon corps perd et reprend du poids très vite, parfois on voit mes cotes même dans le dos et parfois on ne voit que ces énorme boulets.. Puis le soir arrive je n’ai pas envie de manger mais je suis obligé pour ne pas inquiéter mes proches… Une fois dans mon lit soit je suis folle de joie car je n’ai presque pas mangé de la journée soit je suis paniqué car j’ai fais des crises… Le pire c’est que je ne me considère pas comme malade, pour moi tant que je n’aurai pas perdu au moins 6 kilos je serai juste une fille qui veut perdre un peu de poids.. C’est un cercle vicieux qui est dur à comprend pour les personnes qui ne sont pas atteintes de TCA.. Mon poids est une obsession, mon poids contrôle ma vie.

– Chloé, 18 ans –

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s