Troubles associés

Article tirée du site web : http://anorexie.comprendrechoisir.com/comprendre/anorexique

En plus des symptômes de l’anorexie, certains troubles viennent se rajouter :
 dépression,                                                                                                          anxiété sociale,                                                                                                  obsessions-compulsions,                                                                                   conduites addictives.

Dépression : chez 1 anorexique sur 2

Un état dépressif plus ou moins profond peut s’observe.  La dépression est plus fréquente dans les formes :  avec crises de boulimie ou prise de laxatifs et de diurétiques.

La dépression des anorexiques est liée autant à leur profil psychologique qu’à leur dénutrition.
Dans 5 à 10 % des cas, la dépression conduit l’anorexique à pratiquer une tentative de suicide.

L’anxiété sociale : 1 anorexique sur 4

La peur des contacts sociaux, du regard et de la parole des autres comme de leur jugement s’observe chez environ une anorexique sur quatre.
Attention ! Cette peur est trop facilement rattachée à la personnalité timide et dépendante, surtout chez l’anorexique restrictive.
Paradoxe supplémentaire difficile à gérer au quotidien : l’anorexique recherche en fait ce contact et ce regard qui lui font peur.
Cela aboutit parfois à un comportement d’exhibition, où elle montre à outrance ce qu’elle veut pour mieux dissimuler ce qu’elle veut cacher.

Obsessions-compulsions : 1 anorexique sur 5

Elles concernent :
l’alimentation : choix hypersélectif, découpages rituels des aliments, disposition ritualisée dans l’assiette,
le poids : vérifié parfois plusieurs par jour,
ou le tour de cuisse : mesuré plusieurs fois par semaine,
plus rarement : le lavage répété des mains, le rangement méticuleux, la fermeture des portes, le refus du contact physique.
Attention ! Au début, ces obsessions sont trop facilement attribuées au caractère perfectionniste de l’anorexique.

Les conduites addictives chez les anorexiques

Nombre d’anorexiques, surtout avec boulimie, abusent :
de médicaments (laxatifs et diurétiques), mais aussi tranquillisants, stimulants, compléments nutritionnels à base de vitamines ou de sels minéraux,
d’alcool, en cachette de l’entourage ou sous prétexte de fête (bindge-drinking ou biture express),
de tabac,
de cannabis ou de drogues diverses, notamment pour couper la sensation de faim ou apaiser l’anxiété.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s